Lundi 10 décembre 2018
L’ENCYCLOPEDIE PRATIQUE DE LA FRANCHISE
foule de franchisés


 > Devenir franchisé > Réussir le parcours de sélection mutuelle
leçon
35

Comment les enseignes utilisent-elles les réunions d’informations collectives pour recruter ?



Les réunions d’informations collectives sont un outil de recrutement fondamental pour les réseaux, qui rencontrent ainsi jusqu’à plusieurs centaines de candidats entrepreneurs par an.
Elles suivent sensiblement une même structuration : présentation argumentée de l’enseigne et de ses points forts, déjeuner tout sauf informel, et souvent entretien individuel.

Les réunions d’informations collectives débutent par une présentation de l’enseigne et la mise en valeur de l’accompagnement aux franchisés proposé par le réseau.

Depuis deux ans, David Borgel, responsable du développement France chez Midas, anime deux réunions d’informations collectives par mois au siège de l’enseigne, à La-Celle-Saint-Cloud. En posant clairement les règles du jeu à ses hôtes.

« J’affirme d’emblée à la dizaine de candidats présents qu’ils n’entendront que la parole d’un « développeur » qui a envie de les faire signer chez Midas. Je les préviens que ni eux, ni moi, n’ont intérêt à se tromper puisque nous nous engageons ensemble pour dix ans et que les contentieux sont à éviter de part et d’autre. Je les invite d’ailleurs à vérifier auprès de nos franchisés chacune des informations données au cours de la journée. Je leur présente alors 80 slides sur l’enseigne, avec une recherche d’interactivité dans l’échange, pour les amener à donner leur vision sur la franchise, Midas, la création d’entreprise, etc. Cette mâtinée me permet de mettre en valeur l’accompagnement aux franchisés de notre réseau, jusqu’à la mise en relation avec des partenaires spécialisés dans le financement - expert-comptable et courtier -. »

Certaines enseignes insistent sur une amorce de mise en situation et la force de leur histoire.

« Nos réunions collectives d’information sont organisées au siège, en région parisienne. Elles commencent par la visite d’un magasin Bureau Vallée, présentée par le directeur du point de vente, afin que les candidats imaginent déjà ce que sera leur quotidien. Elles se poursuivent par une animation autour du parcours d’une création franchisée sous notre enseigne, jusqu’à l’ouverture.
Après le déjeuner, un responsable financier explique la constitution d’un compte de résultats dans notre réseau au cours des premières années d’exploitation. J’interviens en milieu d’après-midi, durant une heure et demie sur les grands éléments et virages de l’histoire du réseau, qui permettent d’illustrer la culture de notre entreprise. J’y engage notamment les candidats à se confronter aux valeurs de notre enseigne. Nous terminons par un entretien individuel pour aborder des points particuliers ou personnels que les candidats n’auraient pas voulus aborder en groupe. Depuis 15 ans, j’ai assisté à toutes les réunions d’information.
J’ai choisi ce mode de recrutement, car il permet de créer une rencontre approfondie dans une démarche extrêmement axée sur la qualité de la relation que nous aurons avec le franchisé », détaille Bruno Peyroles, fondateur de l’enseigne Bureau Vallée.

Durant ces journées, l’intervention de membres de l’équipe opérationnelle (marketing, gestion, etc.) du franchiseur est fréquente. Ces réunions se limitent parfois à une simple présentation de l’enseigne durant quelques heures – concept, mode de développement, implantations existantes, services du franchiseur.

Durant cette journée, le comportement des candidats entrepreneurs est observé par l’équipe du franchiseur, y compris durant les moments informels.

Les réunions d’informations collectives sont un outil de recrutement fondamental pour les réseaux, qui rencontrent ainsi jusqu’à plusieurs centaines de candidats entrepreneurs par an. Rien n’est laissé au hasard durant cette journée d’échange, au cours desquelles même les entretiens informels comptent.

« Les candidats sont invités au restaurant, ce qui permet des discussions en dehors d’un contexte de recrutement. L’équipe du franchiseur scrute leur comportement, comme lors de la séance collective du matin. Certains posent des questions pertinentes, d’autres sont nonchalants. Aucune attitude n’est forcément éliminatoire, mais nous sommes attentifs à l’ensemble du comportement pour déterminer la motivation de nos partenaires potentiels. Pour une réunion d’informations collectives, tout candidat doit au minimum préparer cette journée en surfant durant deux à trois heures sur les sites relayant de l’information sur notre enseigne. Il ne faut jamais venir en touriste lorsque l’on investit 60.000 € de sa poche !», affirme David Borgel.

« Le comportement global dans le groupe est observé. Le candidat est-il leader, critique, facilitateur, dominateur ou chipoteur ? Toutes les équipes impliqués dans cette réunion donnent leur avis, car plus il y a d’opinions, moins l’on a de chances de se tromper », précise Eric Grandjean, présent dans l’univers de la franchise à des fonctions marketing, opérationnel ou de direction générale depuis 20 ans pour de grands réseaux (Mc Donald’s, Midas, La Brioche Dorée et Quick).

La réunion d’informations collectives débouche généralement sur un entretien individuel avec chacun des candidats entrepreneurs restants, voire des tests de personnalités.

Au terme d’une réunion d’informations collectives, des entretiens individuels peuvent être programmés, comme c’est le cas pour Midas.

« Chaque candidat a un entretien en tête à tête avec le chargé d’expansion Midas qui l’accompagnera jusqu’à l’ouverture de son point de vente, s’il est retenu. Durant 20 minutes à une heure et demie, selon l’intérêt de la candidature, on entre dans le concret du projet entrepreneurial. Notamment, en définissant leur site potentiel d’implantation, car les chargés d’expansions sont au courant des projets immobiliers et des locaux disponibles sur leur secteur.
On sent alors les personnes motivées, en fonction de leur curiosité, voire de leurs questions parfois provocantes. Ceux qui ne se contentent pas d’une réponse classique ont conscience qu’ils vont investir leur argent. Au terme de la journée, je débriefe avec mes équipes de cette réunion. En cas d’avis positif, le candidat aura dans les jours suivants un entretien avec le directeur de sa zone afin de valider ses côtés opérationnel et managérial », précise David Borgel.

« Les entretiens individuels permettent de poser des questions personnelles aux candidats. Je terminais la journée par des tests de personnalités, permettant d’affiner certaines interrogations soulevées durant les entretiens. En particulier sur la capacité d’un candidat à s’insérer dans un groupe, ou sur sa réaction face au stress », ajoute Eric Grandjean.

Les réunions d’informations collectives débutent par une présentation de l’enseigne et la mise en valeur de l’accompagnement aux franchisés proposé par le réseau.

François Simoneschi, rédacteur en chef de La Référence Franchise

CONSEIL D'EXPERT

 Bruno PEYROLES (Bureau Vallée)

« Les candidats entrepreneurs apprécient beaucoup de pouvoir échanger entre eux »

« Durant une réunion d’informations collectives, et même après cette rencontre, les candidats entrepreneurs apprécient beaucoup de pouvoir échanger entre eux. Ils comparent leurs méthodologies pour devenir franchisé, leur avis sur les enseignes, leurs difficultés
Au cours d’une journée, ils finissent souvent très fatigués, avec parfois une appropriation affective du réseau. La création d’entreprise reste très anxiogène, et le choix du réseau est extrêmement déterminant pour des personnes qui engagent une part importante de leur épargne. Ces échanges entre candidats prennent une dimension significative dans leur décision finale en faveur ou non d’une enseigne.»

S'IL NE FALLAIT
RETENIR
QUE 3 CHOSES
leçon n°35
  • Durant les réunions collectives d’information, le franchiseur met l’accent sur l’accompagnement de ses franchisés au sein de son réseau, parfois en s’appuyant sur l’intervention de membres de son équipe opérationnelle (marketing, gestion, etc.)
  • Les réunions d’informations collectives sont un outil de recrutement fondamental, durant lesquelles même les entretiens informels avec l’équipe du franchiseur comptent.
  • Au terme d’une réunion d’informations collectives, des entretiens individuels peuvent être programmés, allant jusqu’à aborder concrètement le projet du candidat entrepreneur. D’où la nécessité de préparer longuement cette rencontre, notamment sur les sites Internet relayant l’information sur l’enseigne.